Rechercher

Fabricants

Conseils éco construction

Actus

Paiement sécurisé

Livraison

Une isolation saine repose sur quelques principes simples.

Tout isolant insérés dans les parois préserve l’environnement en limitant les consommations d’énergies. Il est important de prendre en compte son cycle de vie et la quantité d'énergie utilisée pour le fabriquer appelée energie grise, c’est à dire l’extraction des matières premières, leur transformation, les transports, la mise en œuvre, l’impact sur la santé, sur l’environnement, la durée de vie et enfin le recyclage en fin de vie. Ces paramètres trop longtemps négligés sont de plus en plus pris en compte. En France cette phase d’évaluation de l’impact écologique des matériaux est encore embryonnaire. Le premier schéma européen d’un Eco Label apparaît en mars 1992.

 

Les matériaux d’isolation se caractérisent par :

 La conductivité thermique, propriété des corps à transmettre la chaleur, par conduction se mesure par le coefficient lambda, en W(m . K). Il augmente avec l’humidité. Plus le lambda est faible plus le matériaux est isolant.


 La résistance thermique, c’est la quantité de chaleur traversant une paroi par unité de temps, elle dépend de la conductivité thermique et de l’épaisseur du matériau, on note R= e/l ( e c’est l’épaisseur en mètre) plus R est grand plus le matériaux est isolant.


 La diffusivité à la vapeur d’eau. C’est la capacité du matériau à laisser migrer la vapeur d’eau. L’utilisation de matériaux dit poreux, avec une grande capacité hygroscopique permet une régulation de l’humidité excédentaire dans le bâtiment et n’oblige pas à une sur ventilation.

On privilégie les complexes de parois avec des matériaux dont la diffusivité est de plus en plus ouverte de l’intérieur vers l’extérieur.


 L’inertie thermique. C’est la capacité de stockage thermique d’un matériaux. Elle permet de lisser les variations de chaleur, elle dépend de la masse volumique (Kg/m3), de la conductivité thermique et de la chaleur spécifique, elle conditionne le confort d’été. Plus elle est élevée plus le déphasage est important.


 L’effusivité (EF). C’est la rapidité à laquelle la température superficielle du matériau se réchauffe, plus le coefficient est bas plus le matériau se réchauffe vite. Par exemple la sensation est différente pour la main posée sur une surface en marbre ou en liège.


Une bonne isolation c’est des matériaux sains répondant à tous ces paramètres et mis en œuvre avec soin, l’étanchéité à l’air par la mise en place de frein vapeur sera déterminante dans le résultat final. Le béton de chanvre, la laine de chanvre, la laine et la fibre  de bois, la laine de mouton, le liège répondent à ces critères.


L’emplacement, l’orientation et la conception architectural du bâtiment ont aussi une grande importance. La maison doit consommer de moins en moins d’énergie tout en préservant une atmosphère saine, pour cela elle doit échanger et collaborer avec son environnement.

 

Lecture : Isolation ecologique JP Oliva  / ed Terre Vivante


AccueilAccueil