Rechercher

Fabricants

Conseils éco construction

Actus

Paiement sécurisé

Livraison

La fibre de bois et ses caractéristiques

 

Le bois est une ressource renouvelable, il ne présentent pas de dégagements toxiques en cours d'utilisation , il est facilement recyclable. Le bilan du bois, fixateur de CO2, reste trés positif malgré la pollution généré par le transport et les unités de fabrication.

Sa grande durabilité et la stabilité des performances dans le temps contribuent à la construction d'habitat préservant la santé et l'environnement. Perméance à la vapeur d'eau, faible conductivité thermique, forte capacité thermique permet un compromis idéal confort d'été, confort d'hiver. Le confort acoustique complète ces performances pour un confort optimum.

 

Dans le Batiment on le retrouve dans plusieurs systémes différents :

Isolation ecologique thermique :

Steico Flex
 laine de bois steico

Steico Therm 
Fibre de bois steico

Steico spécial 

Zell 
 laine de bois à soufller

steico universal
Steico Protect
undefined
Steico isorel Plus
undefined

Isolation ecologique phonique

Steico Underfloor
 fiber de bois acoustique  

steico floor
fibre de bois acoustique pour plancer

 

 

Télécharger la documentation

 

Comment obtient t'on la fibre de bois :

Que ce soit l’un ou l’autre des deux procédés, la première étape consiste à défibrer des copeaux de bois qui peuvent provenir de différentes sources. Le but du défibrage est de dissocier le bois en fibres élémentaires. Les copeaux sont d’abord ramollis par l’action de vapeur sous pression dans des préchauffeurs avant d’être transférés directement dans les défibreurs. Un défibreur ou un raffineur est une « machine à moudre le bois », comportant un disque fixe et un disque mobile, tournant à très grande vitesse, pourvus de rainures radiales de plus en plus fines et serrées vers la périphérie. Entraînés à travers ces rainures par la force centrifuge, les copeaux sont réduits en fibres.

 

Voie humide

undefined

La production de panneaux de fibres de bois par procédé humide a vu le jour après la découverte, en 1926, du défibrage du bois, un procédé économique et utilisable dans l'industrie. Les panneaux de fibres de bois ont été ainsi l'un des premiers matériaux dérivé du bois fabriqué de manière industrielle, utilisé d'abord dans la fabrication de meubles pour trouver ensuite des applications dans le bâtiment. Ce nouveau matériau a connu un développement très rapide grâce aux avantages de ce procédé, comme sa stabilité dimensionnelle ou la possibilité d'obtenir de grands formats.

Dans le procédé humide, les fibres sont mélangées avec de l’eau, créant ainsi une pâte qui est par la suite, transformée en panneaux à la manière du procédé papetier.

 

Voie sèche

undefined

Pour le procédé à sec, les fibres sont mélangées à des fibres thermofusibles de type polyester ou polyoléfine afin d’obtenir une laine composée de fibre de bois et 12 à 15% de liant qui maintient l’ensemble.

De multiples couches de fibres sont plaquées les unes aux autres jusqu’à obtention de matelas qui sont passés au four  pour permettre aux fibres synthétiques et aux fibres naturelles de se coller entre elles. La laine de bois est ensuite conditionnée en panneaux de plusieurs dimensions.

 


AccueilAccueil